Réfléxions

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

jeudi 4 octobre 2018

Soyez le changement que vous voulez voir dans le code !

Chez Norsys, l’un de mes rôles est d’être formateur au sein de « l’école du développeur », un cursus de formation qui est suivi par les nouveaux arrivants.

Concrètement, ils partent dans un premier temps 5 jours à Lille au siège du groupe pour apprendre les bases théoriques que nous pensons nécessaires pour qu’ils soient de « bons » développeurs au sens « Norsys » du terme.

Et dans un second temps, la plupart du temps dans la foulée de la session lilloise, je reçois sur Lyon ceux qui font du PHP pour une session de travaux pratiques de 5 jours pour leur faire toucher du doigt ce qu’implique être un « bon » développeur aujourd’hui, toujours au sens « Norsys » du terme.

Je ne vais pas vous expliquer dans le détail ce qu’est pour Norsys un « bon développeur », car pour comprendre mon message, vous avez uniquement besoin de savoir qu’à la suite de cette formation, je reçois souvent des messages qui peuvent, en caricaturant à peine, se résumer à :

Mon projet, c’est le gros bordel, la dette technique est phénoménale, il n’y a aucune communication au sein de l’équipe, d’ailleurs, il n’y a pas d’équipe ni de tests ni de spécifications, par contre, il y a de la duplication de code partout, l’architecture est aux abonnés absents, il n’y a pas de vision ou alors elle change d’un jour à l’autre, les algorithmes sont inefficaces, l’intégration continue n’existe pas, et puis… tu te rends compte qu’ils travaillent encore avec SVN ???? Je n’ai pas signé pour ça !

Lire la suite

lundi 8 janvier 2018

Les outils sont-ils la solution à nos problèmes ?

Frédéric Menou a écrit un très bon article à propos de la programmation fonctionnel et d’Haskell, dans lequel il décrit notamment les raisons qui l’ont amené à apprendre ce paradigme et ce langage.

Je n’ai pas d’avis sur son choix d’Haskell pour son activité, car je ne connais pas ce langage et encore moins son métier.

Par contre, je connais relativement bien la problématique qui l’a mené vers cette solution, car j’ai rencontré exactement la même.

En effet, si je résume (certainement très grossièrement) sa démarche, Frédéric s’est tourné vers Haskell essentiellement parce qu’il cherche à écrire le moins de bogues possible lorsqu’il code, et il pense que le formalisme offert par le langage lui permet d’y parvenir, tout en améliorant la communication avec l’ensemble des parties prenantes dans un développement informatique.

Lire la suite

mercredi 16 novembre 2016

À propos de l’USB-C des nouveaux MacBook Pro

Beaucoup de choses sont dites à propos des ordinateurs portables présentés dernièrement par la firme à la pomme, et notamment qu’ils sont trop chers et trop limités pour un usage professionnel.

Je ne vais pas entrer dans cette polémique, car j’ai mieux à faire de mon temps, et je vais donc me contenter de vous présenter ma réflexion personnelle sur le sujet.

Lorsqu’est sorti l’iMac sans lecteur de disquette, je me suis dit qu’Apple était devenue folle.

Lorsqu’est sorti le premier iPod, je me suis dit qu’Apple était devenue folle.

Lorsqu’est sorti le MacBook sans lecteur optique, je me suis dit qu’Apple était devenue folle.

Lorsqu’est sorti le premier iPhone, je me suis dit qu’Apple était devenue folle.

Lorsqu’est sortie la première version du MacBook Air sans port Ethernet, je me suis dit qu’Apple était devenue folle.

Lorsqu’est sorti l’iPhone 7 sans port « jack », je me suis dit qu’Apple était devenue folle.

Lorsque j'ai regardé les spécifications des nouveaux MacBook Pro, je me suis dit qu’Apple était devenue folle… et puis, j’ai regardé dans le rétroviseur.

Lire la suite

mardi 21 juin 2016

Alan Kay about object

I've been constantly surprised about how what I called object-oriented and system-oriented got neutered into Abstract Data Types, etc. I think because people wanted to retain the old ways of programming with procedures, assignment statements, and data structures. These don't scale well, but enormous  […]

Lire la suite

lundi 11 août 2014

Réussir dans la vie…

Il faut que tu travailles bien à l’école pour réussir dans la vie. Il faut que tu travailles bien et beaucoup pour réussir ta carrière. Il faut que tu aies une Rolex à ton poignet avant 50 ans pour réussir ta vie. Il faut… pour réussir… Je pense que nous avons tous entendu cette ritournelle à minima  […]

Lire la suite

- page 1 de 19